27 août 2006

Nice la belle à l'abandon ?

Quel piéton a déjà traversé sans crainte une rue à Nice ?

Quel piéton a pu marcher tranquillement sur un trottoir sans avoir peur d'être bousculé, renversé par un vélo, un scooter ou un skakeboard ?

Quel citoyen niçois n'a pas ragé de voir des stationnements illégaux ?

Quel citoyen niçois n'a pas pesté de voir les sens interdits pris par des automobilistes ?

Quel citoyen niçois ne râle pas de voir les rues salies par d'autres niçois ?
Ras la casquette de voir cet incivisme prospérer sans que la Ville ne fasse quelque chose !

Le carrefour Carabacel, Pont Barla est hyper dangereux à cause de l'incivisme des automobilistes, 2 ou 3 voitures passent alors que leur feu est devenu rouge... idem pour les bus !Ce carrefour devient encore plus dangereux depuis que les bus remontent l'avenue Saint Jean Baptiste, pour tourner au Pont Barla... là de nouveaux embouteillages se créent....

Et que dire de ces citoyens quipourrissent notre belle ville avec leurs déchets !

Que dire de la saleté sous le passage du Théâtre de Nice, des alentours d'Acropolis, des parkings puants du Palais de Justice ou de Jean Bouin !

Dire que le maire se pose en homme de loi ! il est vrai qu'avec toutes affaires qui fleurissent autour de lui, il a fort affaire !

Que la gauche unie gagne les élection pour rendre cette ville plus civique et plus propre !

1 commentaire:

isavg a dit…

Bonjour collègue niçois civique ! Arrivée sur votre blog par hasard (?), je saute de joie en lisant ce que j'aurais pu écrire moi-même ! Nice à l'abandon, oui ! En tout cas certains quartiers. Celui dont vous parlez (Barla, République, Théâtre, etc...) fait partie des oubliés.
De même que celui où j'habite : Nice Est/ Bon Voyage ! Accrochez-vous en arrivant chez nous. A part les habitants, on n'y croise plus personne... et surtout pas les élus municipaux.
Je vis à Nice depuis 2002; je n'en ai encore jamais vu un seul faire du porte à porte pour nous demander si nous étions satisfaits de son travail....
Entendons-nous bien : je ne suis pas socialiste ni même de gauche. Cela ne m'empêche pas de vouloir que l'équité et le respect s'exercent pour tous, sans aucune distinction.
Je pense tout simplement que la priorité de M. le Maire de Nice n’est pas dans les quartiers dits sensibles.
Cela dit, il n’est pas le seul.
J’étais l’autre jour dans le Bus de la ligne n° 6 (Centre Ville - La Trinité). Un bus flambant neuf. Entre un collègue du chauffeur en poste qui lui dit « Oh, ils mettent un bus neuf sur la ligne 6 ! Ils sont fous !!! »
Je n’ai malheureusement pas eu la présence d’esprit de lui rétorquer :
« Pourquoi ?... Sommes-nous des sous-citoyens parce que nous vivons dans ces quartiers ? N’avons-nous pas droit comme les niçois de la Promenade à des bus propres et neufs ? »…
Je suis fatiguée de ces clichés et de ces a priori. Il y a à Nice Est, comme ailleurs dans la ville, de vrais citoyens et des voyous ; des gens qui respectent la loi et ceux qui n’en ont cure ; des gens de qualité et des petites frappes.
Or, je me sens de plus en plus laissée pour compte parce que j’habite dans un de ces quartiers que l’on assimile à la délinquance.
A quand des élus qui viendront sur le terrain à la rencontre de la majorité silencieuse ? Sortez des associations, Mesdames et Messieurs, car vous y entendez toujours les mêmes discours. Ne venez pas dans ces quartiers seulement pour inaugurer les chrysanthèmes. De quelque bord que vous soyez, élus actuels ou aspirant à l’être, relevez vos manches et pensez à tous ceux que vous oubliez au bord du chemin. Ils composent les classes moyennes qui sont la base de notre tissu social. Et ils se sentent abandonnés !

Merci pour votre hospitalité, citoyen niçois !

PS : Contrairement à un certain nombre de mes voisins, je ne vais pas voter Le Pen pour les prochaines présidentielles. J’ai son personnage extrémiste en horreur. Mais où que je regarde, à droite comme à gauche, je ne vois pas grand changement qui se dessine… Pas plus en France qu’à Nice, malheureusement !